Un Groupe unique

UNE ENTREPRISE D’INNOVATION À FORT IMPACT SOCIAL ET SOLIDAIRE

Le groupe DocteGestio par ses actions, ses œuvres et ses innovations est un groupe à très fort impact social et solidaire. Il défend une manière spécifique d’entreprendre, orientée vers des projets d’utilité sociale et replace l’économie comme moyen au service de la société. Il investit dans des projets durables, à long terme. Les bénéfices sont prioritairement réinvestis dans de nouveaux projets d’utilité sociale, ou redistribués à ses salariés. Ils ne sont pas destinés à l’accumulation de richesses individuelles.

Le modèle économique du Groupe met l’accent sur la coopération et la solidarité et non sur la concurrence entre les individus. Il prône une gouvernance respectueuse de tous les salariés, orientée vers une prise de décision la plus collective possible.

Dans ce monde globalisé, le groupe DocteGestio confirme l’importance de la localisation de l’activité économique intégrant les besoins de chaque territoire et a à cœur de prendre en compte les spécificités locales, afin de permettre un développement réellement tourné vers les habitants.

Au niveau économique et social, les activités fortement territorialisées ont l’avantage d’offrir une importante ressource d’emplois non délocalisables.

Au niveau sociétal et humain, l’ancrage territorial du Groupe permet de rétablir des liens sociaux.

Le Groupe doit ses réussites à la multiplicité de ses acteurs et aux valeurs qu’ils défendent.

adossement cekb amapa

DES REPRISES, DES ADOSSEMENTS, DES PARTENARIATS, DES RACHATS POUR SAUVER DES EMPLOIS

Le groupe DocteGestio exerce son activité exclusivement au cœur des territoires dans lesquels il veut préserver et développer les emplois de proximité dans les métiers qui sont les siens : hôtellerie, immobilier, médico-social et santé. Il le fait en reprenant des associations ou des entreprises gestionnaires qui sont en difficulté ou en redressement judiciaire.

DocteGestio est souvent le seul repreneur déclaré : sans l’intervention du Groupe, nombre d’emplois auraient été détruits. Son modèle économique repose sur une mutualisation des fonctions support et sur des synergies au sein d’un Groupe d’économie collaborative.

C’est la raison pour laquelle DocteGestio invite les associations, les mutuelles et les entreprises gestionnaires de SAAD, SSIAD, Ehpad, résidences autonomie, résidences services seniors, cliniques, centres de santé … à ne pas rester isolés et à ne pas attendre d’être au bord de la liquidation pour le rejoindre et envisager plus sereinement l’avenir, ensemble.

Chez DocteGestio, l’un des objectifs de la mutualisation des fonctions supports est de permettre aux professionnels d’intervention et d’accompagnement, de se concentrer sur leur métier, l’organisation des prestations et l’amélioration constante de leur qualité. Un médecin doit avant tout pouvoir soigner et, pour cela, consacrer le moins de temps possible aux tâches administratives.

Le Groupe veut tracer une voie, originale et disruptive pour atteindre un objectif très clair, sur lequel repose la pérennité à long terme de son modèle : celui d’atteindre 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires, à l’horizon 2022-2023.

L’INNOVATION SOCIALE

DocteGestio Google driveDocteGestio s’inscrit activement dans la filière de la Silver Economie pour identifier toutes les pistes d’innovation qui peuvent apporter du bien-être aux seniors et surtout au bénéfice d’un maintien de l’autonomie. Il le fait à travers l’incubation de start-up, mais aussi via son implication de veille dans les cercles et clubs de la Silver Economie. Le Groupe est présent aux think tanks du secteur pour être au plus près de toutes les réflexions du secteur médico-social.

L’innovation se retrouve également dans l’innovation managériale et organisationnelle. DocteGestio est précurseur dans son système organisationnel. Sa stratégie d’entreprise libérée couplée à une digitalisation marquée des processus sont autant d’éléments qui œuvrent vers un modèle organisationnel innovant répondant aux enjeux de l’autonomisation et la responsabilisation des professionnels. La digitalisation a été un axe fort dans l’activité sur 2017. Les procédures, les protocoles sont tous accessibles désormais dans une gestion électronique des documents (GED) selon une classification modélisée. Un certain nombre de processus vont continuer à être digitalisés, notamment avec les différents outils performants mis en place par Google, qui devient notre opérateur central dans notre modèle d’organisation du système d’informations.

LES ALLIANCES

Les rapports officiels ou des analyses diverses montrent que les structures d’aide à domicile, comme les Ehpad et les établissements sanitaires, sont souvent sous-tarifés. Cette situation est très présente dans le monde des SAAD.

Les différents acteurs agissent pour sensibiliser les pouvoirs publics à ces difficultés qui ont pour inévitables conséquences la disparition de certaines structures, alors que les besoins de la population sont en augmentation.

DocteGestio, intervient régulièrement pour sensibiliser les dirigeants des entités agissantes, quelles que soient leurs formes juridiques : associations, entreprises lucratives ou non, mutuelles, collectivités territoriales. Il appartient en effet à tous de réfléchir aux partenariats, aux rapprochements, aux adossements, aux mutualisations de moyens voire aux fusions, qui pourront rendre les uns et les autres plus forts et être ainsi en capacité de survivre et de se développer. Car c’est l’enjeu.

Le Groupe prend régulièrement des initiatives en ce sens en faisant par exemple remarquer qu’il vaut mieux choisir son partenaire tant qu’il en est encore temps, plutôt que de laisser un tribunal choisir son repreneur.

Dans une période où, par exemple pour les SAAD, les fonds d’Etat dits de “restructuration”, ont insuffisamment joué leur rôle, DocteGestio continue de proposer toutes les formes de partenariats pour conforter, renforcer et développer les services et établissements dont la population a besoin et dont elle souhaite la continuité.

DES SYNERGIES ENTRE LES ACTIVITÉS, DES MUTUALISATIONS

La filière santé du Groupe veut relever les grands défis actuels de la santé : maladies chroniques, polypathologies, vieillissement de la population, déserts médicaux, décloisonnement hôpital / ville, égalité des accès aux soins et des prises en charge.

Doctocare veut répondre aux besoins globaux sanitaires et médico-sociaux des français tout au long de leur vie, dans le respect de la qualité et de la sécurité des soins. Par la complémentarité de notre offre (hospitalisation, médical, dentaire, audio / optique, thermal) le Groupe cherche à favoriser les parcours de soins et une prise en charge globale plutôt que des épisodes de soins isolés et non coordonnés.

Pour garantir la pérennité de ces prises en charge tout en assumant les baisses tarifaires, la mutualisation des forces et le partage des savoirs sont indispensables. C’est pour cela que le Groupe favorise le travail collaboratif, le recours à la technologie pour faciliter les échanges entre nos collaborateurs, et la formation.

Grâce à sa vision d’un parcours santé digitalisé, il permet d’améliorer l’accueil, la qualité et le suivi de la prise en charge des publics fragiles et des patients. Sur le plan économique, doctocare permet une mutualisation des moyens de ces deux métiers participant ainsi à une meilleure gestion des finances publiques.

DES EXCÉDENTS RÉINVESTIS POUR LE DÉVELOPPEMENT OU DISTRIBUÉS AUX SALARIÉS

En 2000, 70 “friends and family” autour de Bernard Bensaid apportent un million d’euros à la société DocteGestio. De 2000 à 2017, aucune distribution de résultats n’est effectuée et l’intégralité des résultats du Groupe est réinvestie chaque année.

Cette politique de réinvestissement pendant 18 ans a permis à la fois le développement du Groupe et la conservation de son patrimoine puisqu’aucune cession d’actifs significative n’aura eu lieu pendant cette longue période. De même, les dettes bancaires du Groupe (hors immobilier) n’ont été constituées pratiquement que suite à la reprise d’actifs immobiliers pour lesquels les banques détenaient des sûretés transmissibles au titre du Code de commerce (article L642-12).

Ce financement équilibré participe à la solidité financière du Groupe qui ne dépend donc d’aucun fonds d’investissement dont les logiques sont souvent de court terme, ni de financement bancaire, sauf pour la partie immobilière du groupe.

Tapez votre recherche et appuyez sur Entrée