DocteGestio

Qui est vraiment Bernard Bensaid ?

Né le 20 janvier 1961 à Casablanca, Bernard Bensaid est professeur, économiste et fondateur du Groupe DocteGestio. Son père Lucien Bensaid est sérigraphe, artiste peintre et chef d’entreprise. Sa mère s’occupe de ses deux enfants à qui elle voue son admiration et sa vie.

Admis en classe de terminale au prestigieux lycée Louis le Grand à Paris, Bernard suit ensuite un double cursus de formation universitaire(DEA de mathématiques appliquées) et de formation d’ingénieur à l’école Polytechnique. A l’âge de 28 ans, il est ingénieur polytechnicien, diplômé de l’École Nationale de la Statistique et de l'Administration Économique (ENSAE) et titulaire d’un Doctorat en sciences économiques. La même année, il obtient le Prix Gaëtan Pirou pour ses travaux en sciences économiques.

Passionné d’économie, il prépare sa thèse tout en obtenant des missions de conseil auprès de grandes banques nationales. Il participe ainsi à la création du Centre de Recherche de la Banque de France et devient Consultant au Groupe de la Recherche Opérationnelle du Crédit Lyonnais. Professeur des Universités à l’âge de 35 ans en ayant été classé premier pour la qualité de ses recherches, il commence à enseigner à l’Institut d’Etudes Politiques de Lille et s’intéresse aussi à l’engouement que suscitent outre-atlantique les technologies numériques.

Il vient d’être nominé au Prix du Meilleur Jeune Economiste de France lorsqu’il décide d’entreprendre et de s’investir pleinement dans toutes les possibilités qu’offre l’outil internet. Dès 1999, il crée et innove lorsqu’il lance Direct Gestion, le premier administrateur de biens et de solutions de gestion locative en ligne en France.

Valeur « refuge » autant que symbole d’un Chez Soi, Bernard est attiré et aime la «pierre ». Partout où il se déplace, il visite les appartements, les résidences, les immeubles tout autant que les terrains en friche et les brocantes qu’il aime fréquenter pendant ses loisirs. L’immobilier incarne en effet pour lui la « Maison » au sens large, terre d’accueil et lieu de réconfort où l’on doit se sentir « bien et bienvenu ». C’est sur cette idée simple que Bernard développe son activité hôtelière et affirme l’identité de son groupe naissant.

Ainsi, très tôt, il va veiller à associer dans son entreprise deux qualités essentielles à un développement harmonieux : la gestion comme science (mathématiques), résolument tournée vers l’innovation, et la gestion comme science humaine (économie). Ainsi, il identifie les affinités naturelles des personnes qui l’entourent tout en s’ouvrant à toutes les formations et à toutes les origines. Il s’appuie sur leur motivation et sur leur élan pour en faire des porte-paroles capables de mener les projets à leur terme.

Lorsqu’en 2010, il adopte le nom DocteGestio, expression de sa vision pour le groupe, Bernard exploite déjà près de 35 établissements. Son sens de la structure et son oeil d’esthète l’amènent à réhabiliter progressivement les établissements hôteliers historiques et à leur redonner une partie de leur splendeur d’antan.

La crise financière de 2007 s’intensifie et devient une crise économique. Les acquisitions sont désormais souvent des reprises de sociétés en difficulté. Le secteur privé lucratif est le premier touché suivi des entreprises à caractère plus social et poursuivant des buts non lucratifs. Le rachat en 2010 de l’ensemble du patrimoine thermal de Plombières-les-Bains en est un exemple : géré jusque là par la commune, très investie dans l’avenir de « sa » station millénaire, les Thermes souffrent du manque de fréquentation ainsi que de la réduction des budgets territoriaux et sanitaires. Bernard va sauvegarder tous les emplois de cette ville dont le futur est étroitement lié à la Compagnie et même en redresser les finances.

Cet établissement thermal sera le premier d’une longue série de reprises dans les domaines sanitaires et médico-sociaux. Pour beaucoup, ce sont des associations, elles aussi essoufflées par une économie en berne et par les rigueurs budgétaires.

Comme une réponse à la Nation qui l’a formé, Bernard décide de mettre à disposition des instances publiques, le savoir-faire de Gestion du groupe.

Fin 2011, l’association Amapa, ses 12 Ehpad et ses 1800 collaborateurs rejoignent DocteGestio qui s’engage définitivement dans l’économie sociale et solidaire. Suivront ensuite cliniques, centres de santé, centres dentaires ainsi que de nombreux autres centres d’aide à la personne sur tout le territoire.

Au total, ce sont aujourd’hui près de 5000 collaborateurs et 250 millions d’euros d’activité dont l’ensemble des revenus est reversé dans l’entreprise et la modernisation des structures : 66 établissements et 17 départements pour le médico-social, 42 établissements dont 32 en Île-de-France pour la santé et 98 établissements touristiques, hôtels, villages vacances, résidences du 1 au 4 étoiles répartis sur le territoire.

Afin d’accompagner et de soigner les personnes tout au long de leur vie sur l’ensemble du territoire, le projet du groupe est de rapprocher les branches médico-sociales et sanitaires sous une seule entité qui portera le nom DoctoCare.

L’ambition de Bernard Bensaid est de devenir le premier opérateur global sanitaire et médico-social en institution et à domicile en France.

Poursuivant son idée de « bonne gestion » des ressources, humaines surtout et adoptant les outils numériques les plus innovants, Bernard crée autour de lui une communauté de personnes (collaborateurs, communes, territoires, institutions sanitaires et sociales) qui s’engagent et qui par leur action commune, contribuent à pérenniser le système social et sanitaire édifié par l’Etat au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Bernard Bensaid est un chef d’entreprise tout aussi curieux des innovations technologiques que des nouvelles organisations sociales. Il croit dans la puissance du travail collaboratif bien structuré, véritable levier humain capable de construire en transformant et de progresser socialement en innovant.