DG Hotpot, filiale du groupe Doctegestio assurera la restauration pour les patients de l’hôpital de Chantilly Les Jockeys

dg hotpot chantilly les jockeys

Depuis 1er juillet 2019, DG Hotpot, la filiale restauration du groupe Doctegestio, assure la gestion de l’activité restauration de l’hôpital des Jockeys à Chantilly.

Repris en avril 2018, l’hôpital de Chantilly est l’un des onze établissements hospitaliers du Groupe Doctegestio. L’établissement privé à but non lucratif, participe au service public hospitalier.

Le Groupe veut développer son activité médicale, tout en assurant le bien-être des patients et des personnels. Il s’appuie sur sa filiale DG Hotpot pour la partie restauration. 

DG Hotpot est la filiale du Groupe Doctegestio en charge de la fabrication des repas pour les établissements médico sociaux (Ehpad) du Groupe situés en Moselle et en Haute-Savoie, et le portage des repas en Moselle.

Elle a  intégré en 2018  la préparation des repas dans deux établissements médicaux du groupe à Ollioules et à Provins. Elle assure également une collaboration avec les villages de vacances Popinns, marque hôtelière du Groupe.

La société a fabriqué 500.000 repas en 2018 pour les établissements médico-sociaux soit 1.250 repas chaque jour dans 2 cuisines centrales et 3 cuisines d’établissement et plus globalement près de 800.000 repas et un chiffre d’affaire de 5 millions d’euros, dans l’ensemble du dispositif. Pour réaliser cette production DG Hotpot emploie 60 personnels qualifiés.

Bernard Bensaid devient président de l’Association mosellane d’Action Educative et Sociale En Milieu Ouvert

AAESEMO Bernard Bensaid

Le Conseil d’Administration de l’Aaesemo, Association mosellane d’actions éducative et sociale en milieu ouvert, réuni à Woippy, le 26 juin 2019, a élu Bernard Bensaid, président du groupe Doctegestio, à la tête de sa gouvernance.

Aaesemo agit en concertation et en collaboration avec les pouvoirs publics et les collectivités territoriales par tous les moyens mis à sa disposition pour protéger, insérer ou réinsérer les mineurs dans leur milieu d’origine ou le tissu social environnant.

27 travailleurs sociaux assurent annuellement le suivi de 506 mesures d’AEMO (Actions Éducatives en Milieu Ouvert) et 200 de SRP (Service de Réparation Pénale).  L’association fonctionne avec un budget de 1,5 million d’euros provenant de deux financeurs principaux, le Conseil Départemental de la Moselle et le Ministère de la Justice.

L’association a pour but de développer toute action éducative et sociale, matérielle ou morale, en faveur des mineurs en situation difficile et de leurs familles, soit par des actions ponctuelles, soit par l’intermédiaire des services gérés par Aaesemo.

Aaesemo assure la gestion, l’animation et la coordination de deux services sur le Département de la Moselle.

Le S.E.M.O Service Educatif en Milieu Ouvert est officiellement reconnu par le Tribunal pour « surveiller et contrôler » l’évolution des jeunes confiés, par décision de l’autorité judiciaire et avec l’appui d’un éducateur référent pour chaque mesure.

Le S.R.P, Service de Réparation Pénale, intervient dans le cadre de la mise en œuvre de la mesure de réparation pénale à l’égard des mineurs. Les objectifs des entretiens tendent à favoriser chez le mineur un processus de responsabilisation.

Aaesemo entretient des partenariats avec la Préfecture de la Moselle, le Conseil Départemental de la Moselle, les services de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) et les collectivités territoriales dont la métropole de Metz.

Amapa, association médico-sociale du groupe Doctegestio, retenue pour expérimenter la mise œuvre de prestations de suppléance à domicile (relayage) du proche aidant

amapa experimentation loi essoc

Amapa, association médico-sociale du groupe Doctegestio, est retenue pour mener l’expérimentation prévue dans la loi pour un État au service d’une société de confiance (ESSOC), dans le cadre des prestations de suppléance ou de relayage, à domicile, du proche aidant.

Ce choix a été réalisé par la Direction générale de la cohésion sociale, la Direction générale du travail et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), en lien avec les agences régionales de santé, les conseils départementaux et les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte).

Amapa est retenue dans les Alpes-de-Haute-Provence, en Corse, dans le Loir-et-Cher, dans le Loiret, la Marne, en Meurthe-et-Moselle, en Moselle, dans l’Oise, dans la Sarthe et dans la Somme, pour mettre en œuvre et expérimenter ces dispositifs. 

Le Ministère des Solidarités et de la santé avait lancé un appel à candidatures s’inscrivant dans le cadre de la loi ESSOC qui permet l’expérimentation de dérogations au droit du travail dans le cadre de la mise en œuvre de prestations de suppléance ou de  relayage, à domicile, du proche aidant et de séjours de répit aidants-aidés.

Cette expérimentation vise à développer et à diversifier l’offre de répit des proches aidants : elle permet l’intervention à domicile d’un seul et même professionnel plusieurs jours consécutifs, en relais du proche aidant d’une personne en situation de dépendance, en particulier lorsque celle-ci souffre d’atteintes des fonctions mentales, cognitives ou psychiques et pour laquelle la préservation des repères est essentielle.

Amapa et le groupe Doctegestio entendent, en participant à cette expérimentation, continuer leur mission de développement, du plus grand groupe français de service de soins et d’accompagnement pour les familles.

AlyaCom, spécialiste de télégestion mobile, rejoint le groupe Doctegestio

doctegestio alyacom

Le Groupe Doctegestio poursuit sa construction d’un opérateur global de coordination et d’appui autour de la personne en situation de dépendance en rachetant avec Teamnet éditeur de solutions logicielles d’e-administration, l’opérateur de télégestion AlyaCom.

Créée en 2010, la société AlyaCom prend racine en Bretagne, au cœur d’un pôle d’expertise dans le domaine des télécommunications. Elle offre des solutions de télégestion mobiles permettant de manager à distance une activité professionnelle : planning en temps réel, messagerie, traçabilité, agenda, géo-applications, reportings.

Pour les salariés opérant dans le domaine de l’aide à la personne, les solutions d’AlyaCom sont particulièrement pertinentes pour leur apporter soutien et sécurité au quotidien sur le terrain lorsqu’elles interviennent au domicile des personnes aidées.

De plus la plateforme de supervision associée, AlyaManager fonctionnant en mode web services est accessible partout au travers des outils quotidiens : PC de bureau, PC portable, tablette, smartphone, offrant une grande souplesse.

AlyaCom fait désormais partie du groupe Doctegestio et participe à son projet de mise en place d’une médecine de «parcours» regroupant santé, soins, et vie, à même de renforcer la prise en charge sur tout le territoire. L’objectif essentiel étant de prévenir, de soigner et d’accompagner de manière globale et continue les patients et les résidents, au plus près de chez eux.

Le groupe Doctegestio poursuit son expansion rapide et vise un chiffre d’affaires multiplié par 2,5 d’ici 2022 soit 1 milliard d’euros.

Inauguration de l’Hôtel d’Angleterre à Vittel

inauguration hotel angleterre vittel

Jeudi 13 Juin dernier, à l’occasion du premier anniversaire de l’ouverture de l’Hôtel d’Angleterre, le directeur Eric Marc et son équipe ont eu le plaisir d’accueillir les médias ainsi qu’une trentaine de personnalités et d’institutionnels locaux.

Lors de leur visite, les invités ont apprécié la qualité de la rénovation et l’entretien de l’établissement aujourd’hui classé 3 étoiles, dont les travaux se sont élevés à 700 000 €. Les prestations sur site incluent un lounge-bar, un espace petit-déjeuner, une salle de séminaire et une piscine intérieure sur jardin.

A Vittel, la volonté aujourd’hui est d’être plus attractif et de re-dynamiser toute la zone avec la création de nouveaux emplois. En particulier, les acteurs continuent à œuvrer auprès de la SNCF pour élargir la période d’ouverture de la ligne Paris-Vittel (3h15).

Avec cet investissement hôtelier sur un territoire faisant la promotion de séjours « forme & bien-être », le groupe Doctegestio affirme son positionnement d’acteur global au service de l’amélioration du capital santé des personnes. Le Groupe est également associé à la Ville depuis octobre 2016 sous forme d’une participation à hauteur de 10% dans la Société d’Exploitation des Thermes.

Doctegestio réunit ses collaborateurs pour définir les plans d’actions du Groupe à l’horizon 2022

seminaire dg go up

Plus de 100 collaborateurs du groupe Doctegestio se sont réunis les 4 et 5 juin à la Villa Bellagio d’Amboise, établissement hôtelier du Groupe, pour déterminer ensemble les plans d’action qui permettront aux trois branches d’activité de progresser vers des objectifs ambitieux.

En 2018, le Groupe a réalisé près de 400 M€ de chiffre d’affaires avec plus de 8.000 collaborateurs répartis dans plus de 270 établissements et services autour de 3 métiers principaux : le médico-social, le sanitaire et le tourisme social et familial.

Lors de son discours d’ouverture, le président Bernard Bensaid s’est exprimé :

“Nous sommes en train de construire un opérateur global qui permettra d’accompagner l’intégralité du parcours de santé et de bien-être de nos clients, de nos usagers, de nos patients.

Par ailleurs, nous accompagnons de plus en plus le parcours de nos salariés en favorisant la mobilité professionnelle par la formation ainsi que la digitalisation des fonctions support. Le collaborateur devient aussi un client dans le Groupe, un client des services support. L’empreinte du Groupe, c’est le digital.”

Demain Doctegestio sera en capacité, grâce à l’intelligence artificielle, de répondre aux besoins de nos patients, bénéficiaires et clients en un temps record et avec une marge d’erreur réduite.

Mais cette révolution digitale de la gestion de l’offre globale ne sera possible qu’à la condition de construire concrètement cette offre dans tous les territoires. Doctegestio ne couvre pas encore l’ensemble des départements français de services d’aide et de soins à domicile, de résidences médicalisées ou non, de cliniques et de centres de santé, dentaires, audio et optiques, d’hôtels et de restaurants, etc.

C’est l’un des objectifs du Groupe, que nous devons atteindre collectivement. Dans 4 ans, fin 2022, Doctegestio veut réaliser un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros avec 20.000 salariés en couvrant l’ensemble du territoire.

Les objectifs du Groupe pour cette échéance ne se comptent pas simplement en chiffre d’affaires mais intègrent également des objectifs de rentabilité, de qualité, de culture, de gestion managériale de RSE (Responsabilité sociale des entreprises).

Pour travailler les plans d’action qui permettront d’atteindre ces objectifs, 107 collaborateurs du Groupe se sont réunis en séminaire pendant 2 jours, à Amboise, dans l’établissement Villa Bellagio (Popinns) mardi 04 et mercredi 05 juin 2019 pour réfléchir et travailler à la construction de ce projet.

DOP et ROP (directeurs et responsables opérationnels) par activité, responsables des services supports, responsables des fonctions digitales, responsables des 2 plus gros établissements par activité et tous les responsables d’établissement dont le CA est supérieur à 4 millions d’euros se sont retrouvés dans ce très bel établissement dédié au travail collaboratif. Les élus du personnel par métier comprenant 1 membre du CHSCT et 1 membre du CE étaient également invités.

Durant ces 2 jours les personnels ont pu s’exprimer, échanger, critiquer, proposer, valider les plans d’action qui occuperont le Groupe pendant ces 4 prochaines années.

Lors de son intervention de clôture du séminaire, Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio, s’est exprimé en ces termes, satisfait du travail des équipes.

“C’est cela l’une des clés de la réussite de notre Groupe, l’intelligence collective”.

Pour connaître les sept objectifs majeurs du Groupe, projet GO UP 2022

Objectif 1 – Mission, sens, finalité :

Notre système de santé et médico-social respecte la liberté de choix du patient et du résident : chaque Français est libre de choisir son médecin traitant, un spécialiste en accès direct, un établissement de santé, une structure d’hébergement, et ceci dans le secteur public ou dans le secteur privé.

Cependant les pouvoirs publics incitent depuis plusieurs années à la mise en place d’une médecine de «parcours» – regroupant santé, soins, et vie – et à même de renforcer la prise en charge sur tout le territoire et de décloisonner les secteurs. L’objectif essentiel étant de prévenir, de soigner et d’accompagner de manière globale et continue les patients et les résidents, au plus près de chez eux.

Pour répondre à cet objectif, les pouvoirs publics agissent sur les niveaux national, régional et local pour permettre la coordination de tous les acteurs afin que chaque patient et chaque résident en bénéficie.

Nous voulons contribuer et être acteurs de la transformation du système sanitaire, médico-social et social français.

Objectif 2 – Croissance du Groupe: objectif 1 milliard à l’horizon 2022

La concurrence entraîne une compétition qui oblige les entreprises à faire évoluer leurs activités. Il faut systématiquement être à la recherche de nouvelles possibilités pour ces dernières car la concurrence fait de même. Comment augmenter sa clientèle, comment générer des profits, comment avoir des clients plus fréquents sont des questions qu’il faut perpétuellement se poser.

Notre clientèle a aussi des besoins et des goûts qui sont amenés à évoluer. Les clients sont fidèles aux entreprises qui savent le mieux démontrer qu’elles ont leur intérêt à cœur.

Pour répondre à ces challenges vous voulons grossir de 25 % par an pour atteindre un chiffre d’affaires de 1 milliard en 2022.

Mais pour réaliser cette progression nous voulons aussi accueillir avec nous toutes les structures qui sont en difficulté, et contribuer à sauver un maximum d’emplois en France dans ces secteurs d’activité.

Objectif 3 – assurer la rentabilité : 8% en EBITDA

Toute entreprise, doit obtenir un profit en retour des activités qu’elle mène pour les pérenniser et continuer à pouvoir investir sur celles-ci. Elle peut aussi organiser un partage de ses richesses avec ses salariés.

Nous voulons atteindre un bénéfice avant intérêts, impôts, taxes, et dotations aux amortissements de 8%.

Objectif 4 – améliorer la qualité pour atteindre 90% de clients satisfaits ou très satisfaits

Dans un monde concurrentiel où les acteurs économiques sont interdépendants et leurs relations de plus en plus complexes et évolutives, les entreprises ont besoin de s’appuyer sur des organisations optimisées. Elles doivent pouvoir s’appuyer sur un engagement fort de leur personnel et avoir des relations de confiance avec leurs partenaires pour être performantes et proposer des services de qualité à leurs clients. La diffusion des démarches d’excellence opérationnelle, et notamment des démarches qualité, au sein du secteur des services, constitue incontestablement un moyen de répondre à ces enjeux majeurs.

Nous voulons atteindre 90% de clients satisfaits en 2022.

Objectif 5 – augmenter l’indicateur d’existence du Groupe

Nous voulons permettre à chacun de comprendre et d’adhérer à la culture de notre Groupe pour participer à le rendre plus visible. Nous agirons en distillant et en accompagnant le changement sur l’utilisation de l’outil digital dans le modèle de l’entreprise.

Nous voulons actionner tous les leviers pour que la bienveillance soit la marque de fabrique du Groupe et pour instaurer une culture de l’innovation où chacun trouve sa place. Nous voulons que chaque acteur soit conscient de l’importance d’une gestion rigoureuse au bénéfice du collectif. Et nous voulons sensibiliser le corps social aux enjeux de solidarité pour que l’impact de cette solidarité puisse faire sens pour les collaborateurs du Groupe.

Nous voulons en faire un marqueur central pour le Groupe.

Objectif 6 – ressources humaines atteindre 90% de salariés satisfaits ou très satisfaits

Pour un salarié, la fidélité à son entreprise se fait à la fois par intérêt personnel, mais aussi par adhésion aux valeurs de la société ou du Groupe. La direction de l’entreprise, doit transmettre une véritable culture d’entreprise. Elle doit prôner des valeurs citoyennes, telles que l’égalité, la diversité, le respect de l’environnement, l’innovation ou la modernité. La culture d’entreprise a pour rôle de souder les collaborateurs. Il est très important de sociabiliser les collaborateurs entre eux et plus particulièrement les nouveaux talents.

Nous voulons faire de notre entreprise un espace où l’on prend plaisir à venir travailler.

Nous voulons atteindre 90% de salariés satisfaits

Objectif 7 – RSE : structurer la politique de responsabilité sociale de l’entreprise

Par l’intégration d’une démarche volontaire de RSE, l’entreprise pourra adopter des pratiques plus éthiques et plus durables dans son mode de fonctionnement, afin de contribuer à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement.

La démarche RSE recouvre des préoccupations sociales, environnementales et économiques dans ses activités et dans ses interactions avec les parties prenantes.

Nous voulons nous engager dans une démarche de responsabilité sociétale de l’entreprise.

Reprise de l’association A Domicile Cambrésis, le groupe Doctegestio se renforce dans le Nord

a domicile cambresis reprise doctegestio

Le Tribunal de Grande Instance de Cambrai a décidé lundi 27 mai 2019, de confier la gestion des activités de l’Association A domicile Cambrésis (AAC), en situation de redressement judiciaire depuis 2018, au groupe Doctegestio.

Comme les tribunaux de Rouen et de Montpellier au mois d’avril et de mai, celui de Cambrai – qui devait arbitrer avec 4 offres concurrentes à celle de Doctegestio – a reconnu la qualité de la proposition mais aussi l’expertise du Groupe dans l’intégration et le redressement de structures en difficulté. Avec sa stratégie de mutualisation des moyens et de digitalisation de la gestion, Doctegestio permet à ces établissements de repartir sur des bases saines.

De fait, le groupe Doctegestio assure la préservation de l’intégralité des 94 salariés de l’Association A domicile Cambrésis – qui rejoindront le Groupe le 1er juin prochain – et la continuité des services délivrés au millier d’usagers accompagnés quotidiennement dans le département du Nord.

En effet, les intervenants de l’Association réalisent chaque année 70.000 heures d’intervention à domicile auprès de personnes fragiles et de familles et l’Association assure la gestion de 30 000 heures de services sous statut mandataire.

Avec cette reprise, le groupe Doctegestio renforce son implantation dans le Nord où, avec la résidence pour personnes âgées « La Maison des roses » de Valenciennes, reprise en septembre 2018, il dispose d’une structure d’accueil pour personnes âgées. Dans ce département, comme dans les autres territoires, l’objectif de Doctegestio est de devenir un acteur global de la prise en charge, du domicile à l’Ehpad en passant par l’hôpital. Cette globalité est déjà une réalité dans 6 départements.

Reprise de Sesam 34, une reconnaissance pour Doctegestio

Doctegestio reprise sesam34

Le Tribunal de Grande Instance de Montpellier a confié, jeudi 16 mai, la gestion de l’association SESAM 34 au groupe Doctegestio.

En redressement judiciaire depuis plusieurs mois, SESAM 34 proposait l’ensemble des services d’aide à domicile (ménage, repassage, garde d’enfants, aide à domicile, accompagnement des personnes handicapées, téléassistance), utilisés par un millier de familles pour 250 000 heures d’intervention par an.

Cette décision est à souligner pour deux raisons.

D’une part, parce que le Tribunal a suivi les avis favorables exprimés à l’unanimité par les différents acteurs (mandataires et administrateurs judiciaires, …) qui ont souligné la qualité des volets social et financier de l’offre du Groupe qui s’est notamment engagé à maintenir les 234 emplois de l’Association.

D’autre part, parce que le Tribunal, a considéré que “le Groupe Doctegestio est un acteur important de l’économie dans les domaines du sanitaire, du médico-social et du tourisme social et (…) qu’avec “la reprise au tribunal de Metz en 2012, de l’association Amapa, il avait démontré sa capacité à réaliser des redressements spectaculaires dans le domaine médico-social” pour fonder sa décision.

Cette reconnaissance tend à se généraliser. Ainsi, depuis le 1er janvier 2019, par décision de justice, 4 associations d’aide et de soins infirmiers à domicile représentant 17 établissements ont été repris par Doctegestio qui a ainsi préservé 955 emplois et assuré la continuité de services auprès de plusieurs milliers d’utilisateurs.

Plateforme de rendez-vous médicaux : be-ys rejoint avec.fr

doctegestio avec.fr be -lmerys

Initiée par Doctegestio, la plateforme de rendez-vous médicaux alternative, avec.fr a été rejointe par be-ys, leader en France dans le traitement, le stockage et la sécurisation en masse de données sensibles, notamment dans le domaine de la santé à travers sa marque be-almerys.

Avec.fr est une plateforme de prise de rendez-vous médicaux, ouverte et collaborative au sens où start-up, développeurs et opérateurs peuvent la rejoindre pour développer des applications permettant d’enrichir ses fonctionnalités.

La prise de rendez-vous médical étant le point de départ du parcours de soins, l’ambition d’avec.fr est de mettre à disposition, sur la plateforme, de nouveaux services pour assister les professionnels de santé et faciliter leur quotidien tout en proposant le meilleur parcours de soins à leurs patients.

Le partenariat bénéficiera de l’expertise santé de be-almerys, qui échange déjà des données et des transactions avec tous les établissements de soins et plus de 280 000 professionnels de santé « de ville », pour un peu plus de 20 millions de bénéficiaires.

Pour Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio, à l’origine du projet avec.fr, ce partenariat avec be-ys “n’est qu’une première étape puisque le projet a pour vocation d’attirer d’autres partenaires, qu’ils soient des opérateurs de santé, des éditeurs ou des startups pour permettre ainsi la continuité du parcours de soins dans le médical et le médico-social”.

« Grâce à sa dynamique d’innovation permanente, son infrastructure de traitement des données sensibles, sa plateforme applicative de gestion d’écosystèmes et de places de marchés de services notamment dans la santé, be-almerys facilite et accélère le développement de nouveaux services, en réponse aux évolutions du monde de la santé et des usages associés. Ce nouveau projet s’inscrit comme une suite logique de notre développement. » indique Laurent Caredda, Président du groupe be-ys. « C’est en tenant compte de la force de la complémentarité des savoir-faire de nos groupes que nous avons décidé de collaborer ».

Association Aide Familiale Populaire de Seine-Maritime : l’offre de reprise de Doctegestio retenue

Le tribunal de grande instance de Rouen a retenu, vendredi 26 avril, l’offre de reprise de Doctegestio pour l’association Aide familiale populaire CSF de Seine-Maritime, considérant que la proposition était la plus crédible et que le groupe avait une expertise dans la gestion de structures sociales plus importante que les autres candidats à la reprise.

Implantée à Rouen et au Havre, Aide familiale populaire comprenant un SAAD réalisant plus de 400 000 heures de prestation par an auprès de 3 500 personnes vulnérables, ainsi qu’un SSIAD employant 639 salariés avait accumulé un niveau insupportable de dettes.

“Un redressement doit être recherché à travers la cession d’activité à un repreneur dans des conditions permettant notamment de préserver l’emploi” avaient fait valoir les dirigeants de l’association au tribunal.

Parmi les offres déposées, celui-ci a considéré que celle de Doctegestio était la plus pertinente tant sur le plan financier que sur le plan social avec l’engagement “de reprise du personnel et la garantie du maintien des effectifs pour une durée maximum de 5 ans”.

En outre, au delà de la qualité de l’offre, le tribunal a jugé que Doctegestio était l’opérateur le plus crédible. “Par son ampleur, le groupe offre une logistique, des possibilités de formation et de reconversion des salariés”, et “ l’association amapa (reprise par Doctegestio) en 2012, lui donne une compétence particulière dans le domaine médico-social avec une conception du soin, de l’accompagnement similaire aux structures à but non lucratif avec la gestion d’établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes, des résidences seniors mais aussi des services de soins à domicile et de maintien à domicile”. Pour le tribunal, les autres candidats à la reprise ne présentaient pas le même niveau d’expertise.

Avec la reprise de cette importante structure, Doctegestio – avec sa marque amapa – réaffirme sa vocation de servir l’intérêt général en maintenant une offre de service dans un territoire et en sauvant des emplois.