Le 22 décembre dernier, le Tribunal de Grande Instance d’Arras a arrêté le plan de redressement par voie de cession de l’ADMR Artois Sud, Association aide à domicile en milieu rural (62). Dans un même temps, à Amiens, le Tribunal de Grande Instance a arrêté le plan de redressement par voie de cession de l’ADMR de Chépy, Association aide à domicile en milieu rural (80). Tous deux ont choisi de confier la gestion de ces deux associations à amapa.

À compter du 1er janvier prochain, amapa assurera ainsi la gestion opérationnelle des services et des équipes de ces 2 ex-ADMR. Au total, ce sont 136 salariés qui ont été repris et qui poursuivront leurs missions quotidiennes auprès des 370 personnes âgées et fragiles de l’Artois Sud et de la Somme.

Dans la Somme, amapa est déjà implantée à Amiens depuis le 3 mars 2016 suite à la reprise des activités et personnels de l’ancien Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques (GIHP)80). Le Pas de Calais devient quant à lui le 17e département d’implantation de la marque amapa.

Pas encore de commentaire.


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *