Le tribunal de grande instance de Rouen a retenu, vendredi 26 avril, l’offre de reprise de Doctegestio pour l’association Aide familiale populaire CSF de Seine-Maritime, considérant que la proposition était la plus crédible et que le groupe avait une expertise dans la gestion de structures sociales plus importante que les autres candidats à la reprise.

Implantée à Rouen et au Havre, Aide familiale populaire comprenant un SAAD réalisant plus de 400 000 heures de prestation par an auprès de 3 500 personnes vulnérables, ainsi qu’un SSIAD et  employant 639 salariés avait accumulé un niveau insupportable de dettes.

“Un redressement doit être recherché à travers la cession d’activité à un repreneur dans des conditions permettant notamment de préserver l’emploi” avaient fait valoir les dirigeants de l’association au tribunal.

Parmi les offres déposées, celui-ci a considéré que celle de Doctegestio était la plus pertinente tant sur le plan financier que sur le plan social avec l’engagement “de reprise du personnel et la garantie du maintien des effectifs pour une durée maximum de 5 ans”.

En outre, au delà de la qualité de l’offre, le tribunal a jugé que Doctegestio était l’opérateur le plus crédible. “Par son ampleur, le groupe offre une logistique, des possibilités de formation et de reconversion des salariés”, et “ l’association amapa (reprise par Doctegestio) en 2012, lui donne une compétence particulière dans le domaine médico-social avec une conception du soin, de l’accompagnement similaire aux structures à but non lucratif avec la gestion d’établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes, des résidences seniors mais aussi des services de soins à domicile et de maintien à domicile”. Pour le tribunal, les autres candidats à la reprise ne présentaient pas le même niveau d’expertise.

Avec la reprise de cette importante structure, Doctegestio – avec sa marque amapa – réaffirme sa vocation de servir l’intérêt général en maintenant une offre de service et de prise dans un territoire et en sauvant des emplois.

Pas encore de commentaire.


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *